Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer et aux maladies apparentées

Mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer- Campagne 2016

Est-il possible de bien vivre avec une maladie cognitive?

La campagne #EncoreLà veut changer les perceptions

COMMUNIQUÉ (PDF à télécharger)
Connaissez-vous bien l’Alzheimer et les maladies apparentées?
Après le visionnement de la vidéo, vous êtes invités à compléter le Jeu-questionnaire en ligne

Montréal, le 6 janvier 2016 – Selon la moitié des Canadiens, il n’est pas possible de bien vivre avec la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée. À l’occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, la Société Alzheimer de Montréal en partenariat avec les 20 Sociétés Alzheimer du Québec et la Société Alzheimer du Canada veulent changer cette attitude négative à l’endroit des personnes atteintes en lançant une campagne nationale intitulée « #EncoreLà ».

L’objectif de la campagne consiste à dissiper les mythes entourant les maladies cognitives et à encourager le public à voir la personne plutôt que la maladie. La vie ne se termine pas avec l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Les personnes atteintes d’une maladie cognitive peuvent continuer de participer à la vie sociale et contribuer à leur collectivité, à leur façon, même lorsque la maladie progresse.

« Une personne atteinte de la maladie possède encore des talents et des habiletés, son histoire à raconter, à partager et surtout sa dignité. Ces personnes vivent avec la maladie pendant des années. À Montréal, 33 000 Montréalais vivent avec la maladie d’Alzheimer. La Société Alzheimer de Montréal (SAM) est là pour leur apporter de l’information, des ressources et du soutien dont ces personnes ont grandement besoin, ainsi qu’à leurs proches aidants » déclare Gérald Hubert, directeur général de la SAM.

Enquête Nanos
Pourtant, ce n’est pas l’opinion de la majorité des Canadiens qui, selon une enquête de Nanos, sont divisés en ce qui a trait à la proposition selon laquelle il est possible de bien vivre avec une maladie cognitive. Même si les femmes ont une attitude un peu plus positive que les hommes, l’enquête montre que 47 pour cent des personnes interrogées de 18 ans et plus sont en désaccord avec cette proposition et 47 pour cent sont en accord.

Fermé pour les commentaires

© Copyright 2016-2019, Garde Confort®
Plan du site
To visit our international sites, select from the drop-down :